Faut-il louer ou acheter ses prochains d’entreprise

Avantages et inconvénients de la location d’un bureau

Avantages de la location d’un bureau

  • La mise de fonds initiale (même si vous devez verser un acompte) est beaucoup plus faible que dans le cas d’un achat. Cela vous permettra, surtout si vous débutez, de pouvoir allouer une partie de cet investissement initial à d’autres éléments importants de votre entreprise (ordinateurs, mobilier, technologie, etc.).
  • La possibilité réelle de pouvoir s’installer dans un endroit central et bien communiqué de votre ville et donc la flexibilité en termes de changement, soit en raison de la croissance de l’entreprise, soit parce que vous souhaitez changer d’adresse pour une raison quelconque.
  • Réduction des coûts en termes d’entretien, de taxes municipales, de travaux et réformes éventuels, de frais communautaires, etc. ainsi que d’autres dépenses inhérentes à la propriété.
  • Les dépenses dérivées du loyer seront traitées comme une dépense déductible que vous pourrez déduire trimestriellement dans vos déclarations fiscales.

Si vous êtes une entreprise qui débute, il est plus facile de s’adapter à un espace réduit et de se développer progressivement sans avoir à payer pour un espace que vous n’utiliserez pas.

Pour louer votre prochain bureau, rendez-vous sur le site de BBS.

Inconvénients de la location d’un bureau

  • Vous aurez un coût annuel variable en fonction de l’inflation.
  • Si vous voulez quitter les lieux, vous devrez donner un préavis et, dans certains cas (si le contrat le prévoit), vous devrez payer une pénalité pour avoir quitté les lieux avant la fin de la période établie dans le contrat.
  • Toutes les rénovations ne sont pas autorisées et si vous y consacrez une somme importante, vous perdrez l’investissement que vous avez fait.

Avantages et inconvénients de l’achat d’un bureau

Avantages de l’achat d’un bureau

  • Le plus important est qu’avec l’achat des locaux, vous augmentez le patrimoine de l’entreprise, ce qui en fait un investissement intéressant à long terme que vous amortissez en 20/30 ans.
  • Vous éviterez une mobilité non désirée, c’est-à-dire que vous n’avez pas de contrat qui, lorsqu’il prend fin, vous oblige à chercher un autre endroit où vous installer.
  • Lorsque vous demandez un financement, vous pouvez garantir l’actif, en offrant le bien comme garantie.
  • Vous pouvez réformer autant que vous voulez, à votre guise, sans restrictions et toutes les améliorations apportées font partie d’un investissement « récupérable ».

Inconvénients de l’achat d’un bureau

  • Les dépenses augmentent de façon vertigineuse : réparations, entretien, impôts, assurances, association de voisins, surcharges éventuelles, il est donc important de disposer de plus de liquidités pour faire face aux imprévus, en plus des dépenses dérivées de l’achat des locaux : notaire, enregistrement, impôts, etc.
  • Si vous avez besoin d’un financement pour acheter votre bureau par le biais d’un prêt hypothécaire, vous devez tenir compte de toutes les formalités administratives, disposer d’au moins 30 % de la valeur des locaux pour effectuer le versement initial et disposer également de l’argent nécessaire pour entreprendre, ne serait-ce qu’une petite remise à neuf.
  • S’il s’avère que l’entreprise ne fonctionne pas, nous devrons également supporter les coûts qui en découlent, non seulement l’hypothèque, mais aussi tous les coûts.
  • L’achat et la vente peuvent sembler une bonne option tant que vous disposez du capital, car ce type d’action n’est pas immédiat, c’est-à-dire qu’il peut s’écouler des mois ou des années avant que vous puissiez vendre votre bureau et, à certains moments, il peut même perdre de la valeur si le prix que vous avez payé était surévalué (rappelez-vous la crise économique précédente).

Vous hésitez à changer de bureau ? Voici notre article pour savoir s’il faut déménager son entreprise !

Il est donc important de savoir où nous en sommes, quelle est la solvabilité de notre entreprise et quelles sont les attentes que nous avons à son égard.

Grosso modo, et sans que cela soit un impératif, si votre entreprise est en phase de démarrage – que vous soyez une PME ou un indépendant – le plus judicieux est peut-être de louer, et en revanche, si votre entreprise est déjà consolidée et dispose de liquidités, vous pouvez opter pour l’achat.

Cependant, il est important de tenir compte de l’emplacement : les locaux bien communiqués, accessibles, de préférence en centre-ville et facilement reconnaissables sont la meilleure option, bien que ce soit peut-être la plus difficile à trouver. Il faut donc toujours peser le pour et le contre de chaque option pour finir par décider de celle qui vous semble la plus pratique.

Laisser un commentaire